Sports
20:24 24 avril 2007 | mise à jour le: 24 avril 2007 à 20:24 temps de lecture: 3 minutes

Propulsés grâce au… Pepsi!

Comment une bouteille de boisson gazeuse peut-elle fournir l’énergie nécessaire à la propulsion d’un véhicule miniature? Si la question semble insoluble pour le commun des mortels, elle constitue cependant le défi ultime lancé aux finissants au programme de dessin industriel du Centre de formation professionnelle (CFP) de Neufchâtel.

La cafétéria du CFP de Neufchâtel a été transformée en piste de course le 24 avril dernier alors que s’est tenue la compétition annuelle des finissants du programme de dessin industriel.

Après avoir relevé le défi du «projet catapulte» et du «projet trappe à souris», les élèves finissants du centre étaient cette fois appelés à concevoir un minuscule bolide capable de se déplacer grâce à l’énergie que peut fournir à elle seule une cannette de boisson gazeuse.

Cinq équipes participaient cette année à ce défi stimulant qui constituait le point culminant du programme de dessin industriel. L’objectif visé par ce défi était de concevoir et de fabriquer un objet technique faisant écho aux connaissances que les élèves ont accumulées tout au long de ces deux années d’études. Une conception et une réalisation qui ont nécessité plus d’une centaine d’heures d’ouvrage…

Question de vérifier l’efficacité de chacun des bolides élaborés dans le cadre du défi, la direction du centre a invité les cinq équipes formées de deux à quatre élèves à effectuer une démonstration en lançant leur bolide sur la piste tracée à cette fin dans la cafétéria. Celle-ci affichait une longueur de huit mètres et se terminait par une courbe d’un rayon de trois mètres.

Bien que tous les véhicules aient réussi à avancer de quelques mètres, certains n’ont pas pu atteindre la courbe du parcours. Ce n’est pas le cas toutefois du bolide conçu par l’équipe de Jonathan Pépin, Danny Bouffard et André Martin Ross. Doté d’un système de poulies et de levier au bout duquel était harnachée la cannette de boisson gazeuse, le bolide a dépassé la marque atteinte par ses compétiteurs.

Pour participer à ce défi, chacune des équipes devait solliciter la participation de deux commanditaires sans lesquels les prix d’une valeur de 610 $ n’auraient pu être décernés au terme de la compétition.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *