Sports
15:49 30 octobre 2017

Pierre-Alain Champagne: l’homme le plus fort

ENTRAÎNEMENT. L’homme fort originaire du Lac-Saint-Charles, Pierre-Alain Champagne fils, est maintenant champion canadien d’Athlète de force amateur après une victoire à Bathurst (N.-B.), en septembre dernier.

Pierre-Alain Champagne en pleine action lors d’une récente compétition.

Photo Gracieuseté

L’athlète de 21 ans s’entraîne depuis plus de neuf ans. Plus jeune, il aidait son père en forêt et devait déplacer de nombreux objets lourds. À 12 ans, il levait déjà 135 livres au développé couché (bench press). L’haltérophilie ne l’a jamais intéressé, car cette discipline ne se veut qu’un seul mouvement, tandis que son sport contient plusieurs épreuves.

Lorsque Pierre-Alain était adolescent, un premier entraîneur privé l’a mené vers sa première compétition d’hommes forts. Un an plus tard, il a rencontré Dino Boisvert, un entraîneur de la région de Joliette, sa carrière a évolué rapidement. D’ailleurs, dans les différents concours, M. Boisvert est toujours à ses côtés.

Pierre-Alain et son entraîneur, Dino Boisvert.

(Photo gracieuseté)

Pour devenir champion, le jeune Champagne a soulevé une masse de 700 livres jusqu’aux hanches, transporté une pierre triangulaire (husafell) de 350 livres sur une distance de 150 pieds, déplacé une pierre d’Atlas (boule) de 300 livres à quatre reprises et marché 100 pieds en 28 secondes avec un poids de 750 livres sur les épaules. Même si certains résultats ne constituent pas ses records personnels, il a quand même atteint la plus haute marche du podium.

Conditionnement physique

Pierre-Alain mange six repas quotidiennement, dont plusieurs collations. Il prend quelques suppléments tels que des protéines et de la créatine. «Je ne prends aucunes substances aidant à améliorer artificiellement mes performances, comme les produits dopants», précise-t-il.

Pierre-Alain consacré champion canadien.

(Photo gracieuseté)

Le jeune athlète mentionne qu’il trouve dommage que de nombreux participants aux sports de performance ne le fassent pas proprement. Il ajoute que son sport n’est pas règlementé contre l’utilisation de certains produits et certains de ses compétiteurs en profitent. «Je me rends compte qu’il est possible de ne pas me rendre au top des professionnels à cause de cette réalité», déplore-t-il, en mentionnant que rien ne l’arrêtera de viser les sommets.

D’ailleurs Pierre-Alain Champagne ne regarde pas beaucoup de sports à la télévision, mais il a un penchant pour les arts martiaux mixtes, comme les combats organisés par l’UFC. Il voue une admiration particulière à Georges Saint-Pierre, qui s’est retiré de la compétition alors que les produits anabolisants étaient un fléau. «Je favorise GSP pour son retour contre Bisping, en novembre», dit-il en riant.

Compétitions

La prochaine compétition majeure du champion canadien aura lieu en mars. Il représentera son pays à l’Arnold (Schwarzenegger) Sports Festival à Columbus, Ohio.

Pierre-Alain habite maintenant Rivière-du-Loup. Il travaille en comme mécanicien de machines fixes. Il revient souvent dans la région de Québec puisque ses parents y habitent encore.

TC Media

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *