Sports
20:50 6 février 2015

Vers une deuxième édition du Gala Triomphe

ATHLÈTES. À l’initiative de la Fondation Nordiques, le Gala Triomphe revient pour une deuxième année consécutive le 30 avril prochain. Les athlètes ne seront pas les seuls à être célébrés à cette occasion qui vise à couronner l’excellence de leurs performances; le Colisée de Québec, où se tiendra l’événement, aura droit lui aussi à son heure de gloire… qui sera peut-être la dernière.

À voir: Marcel Aubut, extrait de la conférence de presse

À l’aube de l’ouverture du nouvel amphithéâtre et sous la menace des rumeurs qui annoncent la démolition du Colisée Pepsi, le président de la Fondation Nordiques, Marcel Aubut, souhaitait profiter du Gala Triomphe pour faire un clin d’œil historique à ce lieu que l’ancien propriétaire des Nordiques considère comme un deuxième chez-soi.

En conférence de presse, il a ainsi annoncé que les prix aux athlètes seraient remis par des représentants de différentes périodes marquantes de l’histoire du Colisée. Du nombre, la veuve de Jean Béliveau a déjà confirmé sa présence pour rappeler l’époque où son défunt mari jouait pour les Citadelles.

D’ailleurs, Marcel Aubut a fait remarquer que «le Colisée Pepsi de Québec a vu naître plusieurs générations d’athlètes. J’y ai moi-même passé de merveilleuses années, c’est un lieu rempli de souvenirs mémorables qu’on ne manquera pas de souligner lors de la remise des prix Triomphe.» Aussi n’a-t-il pu que réitérer son désir de voir le Colisée survivre à l’arrivée de l’amphithéâtre.

Retombées

Sous la présidence d’honneur du premier ministre Philippe Couillard, la deuxième édition du Gala Triomphe accueillera par ailleurs des artistes comme Véronic Dicaire et André-Philippe Gagnon, qui «viendront saluer le talent de nos jeunes athlètes», de dire Marcel Aubut avec un enthousiasme qu’on lui connaît bien.

Alors que, l’an dernier, l’événement avait rassemblé quelque 2500 convives et amassé 565 000$ au profit des athlètes étudiants et organismes de bienfaisance, Me Aubut espère un succès semblable cette année. Pour lui, le Gala Triomphe est l’un des outils pour atteindre l’objectif que la Fondation Nordiques se donne depuis le début: permettre à l’athlète d’être au sommet de la visibilité 365 jours par année.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *