Sports
13:25 2 avril 2015

Une première saison avec Norco / Premier Tech pour Kevin Archambault

HAUTE-SAINT-CHARLES. Kevin Archambault roule cette année avec Norco / Premier Tech chez les seniors 1-2. Il prendra part le week-end prochain à un camp d’entraînement de l’équipe aux États-Unis en vue d’être prêt pour le début de la saison, soit le Grand Prix de la Mairie de Contrecoeur le 19 avril.

À 25 ans, il est le rouleur de l’équipe. Sa spécialité est donc les terrains plats. «Je dois amener Simon Ouellet au sprint», ajoute-t-il. Le groupe de cycliste est de retour de la République-Dominicaine où ils ont participé à la Vuelta Independencia National, une course professionnelle de huit étapes.

«Ça été une grosse préparation. Je n’avais presque pas d’entraînements», raconte Kevin Archambault ajoutant qu’il s’agissait d’une bonne façon de se préparer pour le circuit ce printemps. L’épreuve comptait 1400 km en huit jours. L’objectif était d’acquérir de l’expérience à l’international tout en affrontant la chaleur et l’humidité. «Mon défi était de terminer dans les délais. C’était une belle course», analyse-t-il.

De l’escalade au vélo de route

Le cyclisme sur route est entré dans sa vie officiellement en 2011. À la suite d’une blessure au dos et à un pied lors d’un accident d’escalade, Kevin Archambault a commencé le vélo dans le cadre de sa réhabilitation. En 2012, il a vécu sa première expérience de course cycliste en peloton lors du Granfondo, un parcours entre Trois-Rivières et Québec. Il a eu la piqûre et a décidé de pousser plus loin sa passion.

Le sort en a décidé autrement. À sa première saison de course, il a été victime d’un accident de la route lors d’une sortie à vélo. Le projet a été repoussé de 12 mois, mais en 2014, il s’est enfin lancé avec l’équipe Specialized Québec dans la catégorie senior 1-2.

Cette même année, il a réussi une quatrième place au Championnat Québécois critérium à Saint-Jean-sur-Richelieu ainsi qu’un 10e rang au Championnat Québécois Élite – CLM individuel à Amqui.

Ses objectifs de la saison

L’athlète s’entraîne à raison de six fois par semaine. «Ce n’est pas mon métier. Il faut que je trouve du temps», raconte-t-il. Le résident de La Haute-Saint-Charles est militaire, il habite le secteur depuis huit ans.

Les mois d’avril, de mai et de juin seront parmi les plus chargés. Plusieurs courses sont au programme. Parmi ses objectifs de la saison, le Bélairois souhaite améliorer ses contre-la-montre. L’équipe est supervisée par Myriam Paquette.

 

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Isabelle Chabot


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette