Sports
17:43 7 janvier 2015

Stage sur «l’île où le karaté a débuté» pour Rudy Duquet

ARTS MARTIAUX. Le propriétaire de l’école Karaté Charlesbourg s’apprête à s’envoler vers le Japon pour parfaire sa formation en karaté et en iaido (sabre japonais) auprès de grands maîtres réputés. Pour Rudy Duquet, il s’agira d’un deuxième séjour d’entraînement intensif, au terme duquel il souhaite ramener un bagage qui servira à sa pratique et à celle des élèves de son école.

Le programme s’annonce chargé pour le ceinture noire 5e dan en Yoseikan Karate-Do, qui se retrouvera sur le tatami 7 jours sur 7, à raison de 5 à 6h par jour, pendant un mois. Il sait à quoi s’attendre pour l’avoir vécu en 2013: difficile et exigeant, certes, mais aussi excitant, impressionnant et enrichissant. D’autant qu’il sera à Okinawa, «l’île où le karaté a débuté. On l’appelle le motherland of karate», précise Rudy Duquet.

Le départ est prévu le 23 janvier, avec un retour le 1er mars. La dernière semaine, le résident de Limoilou, originaire de Lac-Saint-Charles, s’offrira quelques jours de repos pour visiter Tokyo.

Encore du nouveau à l’école

Pendant son absence, l’enseignement se poursuivra au Karaté Charlesbourg. D’ailleurs, trois nouveaux cours s’ajoutent à l’horaire cet hiver: le kickboxing, la mise en forme et «Les p’tits ninjas», pour les 3 à 5 ans. «C’était le cours le plus demandé», signale le propriétaire.

À quelques semaines de fêter le premier anniversaire de l’école, les choses vont donc bien, se réjouit Rudy Duquet. Pour y accueillir la centaine de fidèles et les curieux qui s’y greffent ponctuellement, il a doublé la superficie du dojo l’été dernier, moins de cinq mois après l’ouverture.

Pour plus d’info: karatecharlesbourg.com.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *