Sports
20:10 25 septembre 2015 | mise à jour le: 25 septembre 2015 à 20:10 temps de lecture: 3 minutes

Palmarès des meilleures courses à Québec: le Bootcamp race

TESTÉ POUR VOUS . Ne reculant devant rien au nom de l’information, l’équipe de Québec Hebdo a sué sang et eau pour retrouver la forme afin de pouvoir prendre part à différentes courses organisées dans la région. C’est médaille [de participation] au cou et courbatures aux jambes que nous vous dressons le portrait de ces événements. Cette semaine: le Bootcamp race.

La course Bootcamp race a transformé le Mont-Sainte-Anne en camp militaire le samedi 19 septembre, le tout au nom de la santé. Les courses (7 à 21 km) à obstacles de cet événement étaient conçues pour tester la force, l’endurance, l’esprit d’équipe et la camaraderie. Des bourses ont d’ailleurs été attribuées aux meilleurs coureurs.

Notre évaluation

Nécessité d’un entraînement préalable: 9/10

Heureusement, les trois journalistes n’en étaient pas à leur première course parce qu’avec 3 km de côtes, une rivière à remonter et des obstacles dignes d’un camp de l’armée, mieux valait être en grande forme. Les coureurs qui visaient un temps dans les trois heures pour le 21 km avaient d’ailleurs tout ce qu’il faut pour être qualifiés d’athlètes d’élite.

Niveau de saleté du coureur: 8/10

Deux obstacles comportaient de la boue d’un type particulièrement difficile à déloger; il fallait ramper sur le sol plus d’une fois et la rivière dans laquelle il était bien difficile de ne pas mettre un pied, était plutôt vaseuse. De quoi contrecarrer les projets de Jean-Manuel qui souhaitait garder ses souliers propres.

Cris: 4/10

Un peu de douleur, mais pas trop. Peut-être quelques exclamations de désespoir face à l’inclinaison de la pente à monter.

Douleur: 7/10

La course avait définitivement de quoi être «raqué» le lendemain et quelques bleus sont apparus dans les jours suivants. Toutefois, avec un bon entraînement, on arrive à éviter le pire.

Courir avec style: 7/10

L’équipement sportif était de mise. Plusieurs coureurs arboraient même un Camelback (un sac rempli d’eau) très utile malgré les trois points d’eau du parcours. Les déguisements se faisaient très rares sur ce parcours de haut niveau.

Nos commentaires

«J’ai beaucoup aimé cette course. C’est une activité qui permet de se dépasser et qui change de l’entraînement en gymnase. Je m’attendais toutefois à des obstacles plus difficiles. Je compte refaire ce genre de course et hausser la distance pour avoir un défi encore plus relevé.»

-Jean-Manuel Téotonio

«Ayoye. Dans tous les sens du terme. Je m’attendais par contre à plus d’obstacles qui sollicitent le haut du corps; ça aurait permis de changer le mal de place. Mais je recommencerais n’importe quand!»

-Viviane Asselin

«De toutes les courses de ce palmarès, c’est la première qui me donne réellement l’impression d’avoir réussi un exploit sportif. Tout mon respect aux coureurs qui ont fait le 21 km – trois fois un parcours éreintant débutant avec 3km de côtes – après 7km mes jambes criaient grâce!»

-Thaïs Martel

Prochain défi: la course Total Zombie

Les courses précédentes:

Palmarès des meilleures courses à Québec: le 5K FoamFest

Palmarès des meilleures courses à Québec: Total Bouette

Palmarès des meilleures courses à Québec: Color Vibe

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *