Tribune Libre
09:45 11 février 2021 | mise à jour le: 11 février 2021 à 09:45 temps de lecture: 2 minutes

Tramway : le bla-bla-bla de la CAQ

Tramway : le bla-bla-bla de la CAQ

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le gouvernement Legault ne pèche pas par excès de transparence dans le dossier du tramway de Québec. J’en ai pour preuve la réponse évasive de la ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, à une question d’un journaliste qui lui demandait de définir les attentes du gouvernement concernant la desserte des banlieues, ce à quoi la ministre répondit que «ce sont des discussions qu’on a avec la Ville par souci de préserver l’intégrité et l’efficacité des pourparlers ».

La veille, le maire de Québec, Régis Labeaume, avait pourtant fait preuve de transparence en mettant carte sur table concernant la desserte des banlieues qui bénéficieront d’investissements substantiels de plus de 1 G$ sur un budget de 3,3 G$, contrairement aux 200 M$ évoqués par le premier ministre lors de la période des questions.

Depuis les tout débuts de cette saga, le gouvernement s’est contenté de détruire l’argumentaire de la Ville de Québec sans jamais apporter de contre-proposition concrète. C’est le bla-bla-bla perpétuel axé autour de phrases creuses.

Le 10 novembre dernier, le ministre des Transports, François Bonnardel, disait ceci : « On peut offrir aux Québécois un bon projet pour 3,3 milliards. Est-ce qu’on peut le modifier ? Assurément. L’améliorer ? Oui. Maintenant, donnez-moi la chance, dans les prochaines semaines, de travailler avec l’équipe du maire et de revoir ce projet. » Or, trois mois plus tard, les précisions du ministre se font encore attendre…

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *