Tribune Libre
11:37 6 janvier 2021 | mise à jour le: 6 janvier 2021 à 11:37 temps de lecture: 2 minutes

So-So-Solidarité!

So-So-Solidarité!

Le Larousse définit la solidarité comme le « sentiment d’un devoir moral envers les autres membres d’un groupe, fondé sur l’identité de situation, d’intérêts. » Or, il semble qu’en cette période de turbulence causée par les caprices du coronavirus, la « solidarité » ait été reléguée dans le placard pour bon nombre de Québécois.

En effet, alors que les hôpitaux peinent à recevoir toutes les personnes malades, alors que le personnel de la santé est débordé ou tombe de fatigue, alors que des chirurgies cardiaques et des traitements contre le cancer sont reportés, des voyageurs québécois, faisant fi des mesures sanitaires eu égard aux voyages non-essentiels, se prélassent dans un tout inclus à l’ombre d’un palmier, un margarita à la main. Et, pour ajouter l’affront à l’égocentrisme, certains de ces délinquants ne respecteront même pas la quarantaine à leur retour des pays chauds.

Actuellement, la pandémie gagne quotidiennement du terrain. La cellule de crise est en train de perdre le contrôle de la situation. Le premier ministre aura beau implanter des mesures sanitaires plus strictes, le nombre de cas contaminés va demeurer élevé tant et aussi longtemps que « toute » la population ne se pliera pas à ces nouvelles mesures.

La solidarité doit retrouver ses lettres de noblesse, et les Québécois peuvent y contribuer dès maintenant en s’unissant tous ensemble dans un dernier effort avant que le vaccin ne fasse son travail et nous ramène tous et toutes vers une vie normale… Soyons solidaires et nous vaincrons!

Henri Marineau, Québec

 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *