Tribune Libre
09:41 1 décembre 2020 | mise à jour le: 13 décembre 2020 à 10:14 Temps de lecture: 2 minutes

La langue française perd son âme!

La langue française perd son âme!
Photo: /Photo Métro Média

Peu importe les expressions employées pour décrire l’état de la langue française, celle-ci décline lentement mais sûrement dans notre belle province. Nous pourrions facilement cibler plusieurs motifs qui, systématiquement, additionnés tentent de nous révéler tant bien que mal une réponse.

Personnellement, je pointe trois causes qui m’explosent aux yeux très facilement: l’indifférence des jeunes, les trop faibles exigences scolaires en français et la proximité de la langue anglaise.

L’indifférence des jeunes qui baignent dans une pseudo panacée tel un véritable Klondike, soit l’internalisation, où la langue anglaise se présente comme essentielle, voire obligatoire.

Ma foi, qu’at-on appris aux étudiants dans les cours de français? Ils arrivent au cégep et à l’université avec un niveau de français écrit de bas niveau, c’est gênant! La fierté a été larguée par-dessus bord!

La proximité de la langue anglaise, pour sa part, se présente comme une lente marée montante. Les citoyens, en grande majorité, s’en foutent éperdument. On préfère de loin faire une génuflexion devant la langue anglaise dans notre province plutôt que de faire respecter notre langue. Un anglophone arrive ici, il parle en anglais sur un territoire où le français est la langue du milieu, mais le bon petit québécois va plier et lui répondra en anglais. Cela signifie que l’anglophone n’a pas besoin d’apprendre le français. Essayez de faire la même chose en Alberta par exemple!

Remarquez que je n’ai absolument rien contre la langue anglaise. Si je voyage en Saskatchewan, je parlerai avec plaisir la langue du milieu. Pourquoi les anglophones n’en font-ils pas autant ici au Québec? Sommes-nous des citoyens de catégorie B ?

Malheureusement, il n’y aura pas de vaccin pour le respect de notre langue dans notre province. Oui, la langue française perd son âme!

 

Michel Beaumont, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *