Tribune Libre
09:57 13 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 10:04 temps de lecture: 2 minutes

La chèvre et le chou

La chèvre et le chou

Dû au nombre d’éclosions croissant dans les écoles, François Legault envisage de prolonger le congé des Fêtes pendant un certain nombre de semaines, une idée que les différents syndicats d’enseignement appuient non seulement pour freiner la pandémie, mais aussi pour permettre aux élèves et au personnel de souffler.

Toutefois, là où le bât blesse, c’est que les syndicats sont en complet désaccord avec le fait que le premier ministre jongle aussi avec l’idée de prolonger le calendrier scolaire jusqu’au mois de juillet… En réalité, les syndicats veulent la chèvre et le chou!

Or dans l’hypothèse où le congé des Fêtes est prolongé mais que les jours coupés au calendrier scolaire ne sont pas repris en fin d’année, est-ce à dire que le contenu pédagogique perdu n’a aucune influence sur le degré de préparation des élèves pour être promus au degré supérieur? Si tel est le cas, je me pose de sérieuses questions sur les conditions d’arrimage entre les divers degrés…

Et pourtant, il existe, à mon avis, une solution qui est dans l’air par les temps qui courent, à savoir l’enseignement en demi-classes, une demi-classe à la maison pourrait suivre, en virtuel, les activités d’une demi-classe en présence à l’école. Deux avantages découleraient de cette hypothèse, soit l’enseignement par un seul professeur, et un risque de contaminations amoindri, sans compter le fait que le contenu du programme serait enseigné aux élèves dans son entièreté.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *