Tribune Libre
10:18 12 novembre 2020 | mise à jour le: 13 novembre 2020 à 10:05 temps de lecture: 2 minutes

Un tramway nommé «polémique»

Un tramway nommé «polémique»

En 2000, le ministère des Transports du Québec donne au Réseau de transport de la Capitale (RTC) le mandat d’effectuer une étude d’opportunité et de faisabilité pour l’insertion d’un tramway le long des axes Métrobus, et en 2003, l’étude recommande la construction d’un réseau de tramway à Québec.

Vingt ans plus tard, après que toutes les instances se soient finalement entendues sur un projet de transport en commun structurant qui prendrait la forme d’un tramway, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) recommande de rejeter l’actuel projet de tramway et de continuer d’explorer d’autres avenues. Une recommandation, vous vous doutez bien, qui a fait sortir le maire de Québec, Régis Labeaume, de ses gonds, qualifiant le rapport du BAPE de « biaisé, tronqué et erroné ».

Et pour ajouter de l’huile sur le feu, le ministre des Transports, François Bonnardel, se range en partie du côté du BAPE en alléguant qu’il « «ne donnera pas son aval » au projet si des améliorations n’y sont pas apportées. Toutefois, le ministre apporte un peu de baume sur sa position en ajoutant que le réseau de transport en commun favorisé par la Ville devra à tout prix rester un tramway, mais il devra aussi desservir plus d’usagers, notamment en banlieue.

De plus, M. Bonnardel s’engage à rencontrer le maire « dans les prochains jours » pour mener à terme le projet. Une sortie de secours que ne manquera surement pas d’utiliser le maire de Québec qui n’a d’autres velléités que de sortir de cette sempiternelle polémique dans laquelle s’enlise le projet de tramway à Québec depuis des décennies.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *