Tribune Libre
12:08 27 octobre 2020 | mise à jour le: 5 novembre 2020 à 08:54 temps de lecture: 2 minutes

Le gouvernement doit justifier ses mesures sanitaires

Le gouvernement doit justifier ses mesures sanitaires

Le bras-de-fer qui oppose actuellement une coalition formée de plus de 250 gymnases, centres de yoga, de danse, d’arts martiaux et de CrossFit au gouvernement incarne, selon moi, le résultat de mesures sanitaires coercitives pour lesquelles les propriétaires ne voient pas la nécessité eu égard à l’entreprise qu’ils gèrent.

À cet effet, plus la période d’arrêt des activités de ces centres se prolongera, plus il deviendra essentiel que le gouvernement justifie auprès des propriétaires et des utilisateurs les motifs inhérents à la prolongation de l’application des mesures sanitaires mises en place.

À mon avis, le simple fait de dire que le nombre de cas quotidiens de contaminations au coronavirus au Québec est encore trop élevé pour atténuer les règles régissant les mesures sanitaires n’est pas suffisant pour convaincre ces propriétaires qui, de leur côté, sont convaincus que leurs centres répondent aux normes de sécurité sanitaires exigées par le gouvernement.

De surcroît, je crois que le gouvernement se doit de se montrer sensible à un des arguments de ces propriétaires, à savoir le bien-être physique et psychologique que procurent à leur clientèle ces séances d’entrainement, et par ricochet, les effets négatifs d’en être privée.

Enfin, je suis d’avis que le dialogue entre les parties est encore le meilleur moyen d’en venir à une entente… pour autant que les deux parties se plient à cet exercice de bonne foi et s’entendent sur un modus vivendi acceptable pour tous.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *