Tribune Libre
11:05 8 octobre 2020 | mise à jour le: 8 octobre 2020 à 11:06 temps de lecture: 2 minutes

Derek Chauvin libéré sous caution

Derek Chauvin libéré sous caution

Le 25 mai, une vidéo en direct montrant l’ex-policier Derek Chauvin, devant les yeux de millions de téléspectateur autour du monde, a appuyé son genou pendant plus de huit minutes sur le cou de George Floyd alors qu’il était allongé sur le ventre, les mains menottées dans le dos, implorant à plusieurs reprises l’agent de desserrer son étreinte, clamant qu’il ne pouvait pas respirer, n’a pas convaincu le juge de détenir en prison l’ancien policier Derek Chauvin, inculpé pour le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd, Chauvin ayant été remis en liberté contre le versement d’une caution d’un million de dollars en attendant d’être jugé l’année prochaine dans cette affaire.

Aux yeux de Ben Crump, l’avocat de la famille de George Floyd, en versant une caution d’un million de dollars, Derek Chauvin « a acheté sa liberté après avoir pris la vie de George Floyd pour 20 dollars », l’afro-américain ayant été accusé d’avoir utilisé un faux billet dans un magasin… Tel était le « crime » de George Floyd!

Le 11 septembre, Derek Chauvin a comparu devant un juge avec ses trois coaccusés, qui, eux, ont été remis en liberté sous caution depuis plusieurs semaines. Lors de cette comparution, l’accusation a indiqué qu’elle comptait demander des peines exceptionnellement longues pour les ex-policiers, en raison de la « cruauté particulière » de leur acte et du statut « vulnérable » de la victime au moment des faits.

Quant aux quatre ex-policiers, ils ont pour leur part demandé l’abandon des poursuites qui pèsent contre eux, plaidant avoir fait un usage raisonnable de la force face à un homme qui se débattait. George Floyd est « probablement mort d’une surdose au fentanyl », a assuré l’avocat de Derek Chauvin.

Au moment où l’on vit au Québec un épisode tragique de racisme systémique contre une femme autochtone, Joyce Echaquan, le triste épisode de Minneapolis nous remet devant une accablante réalité, à savoir que le combat des minorités visibles face aux suprémacistes blancs a encore bien des chemins à parcourir avant d’arriver à destination…

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

13:25 8 juin 2020 | mise à jour le: 8 juin 2020 à 13:25 temps de lecture: 1 minutes
Cherchez l’erreur!

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *