Tribune Libre
09:29 30 septembre 2020 | mise à jour le: 30 septembre 2020 à 09:29 temps de lecture: 2 minutes

François Legault vise-t-il les bonnes cibles?

François Legault vise-t-il les bonnes cibles?

Il y a quelques semaines, François Legault alléguaient que les bars restaient ouverts pour empêcher que les rassemblements dans les résidences privées n’augmentent. Or, dans le train de nouvelles mesures sanitaires annoncées par le gouvernement eu égard aux zones rouges, les bars sont fermés pour 28 jours alors que les résidences privées sont limitées aux seules personnes demeurant à cette adresse, seule une autre personne y ayant accès pour des circonstances exceptionnelles. À mon avis, les craintes exprimées par le premier ministre concernant un possible accroissement de partys dans les résidences privées risquent de se transformer en réalité, compte tenu que les forces policières ne disposent, pour l’instant, d’aucun moyen légal pour pénétrer dans les maisons suspectes.

Du même souffle, les salles de spectacles, les salles de cinéma, les musées, les bibliothèques et les salles à manger des restaurants se voient eux aussi placés sur pause pour 28 jours même si, à ma connaissance, aucun foyer d’éclosion n’a été déclaré dans ces lieux publics depuis le début de la pandémie.

Conséquemment, je suis d’avis que les services à la population visés injustement par ces nouvelles mesures servent de boucs-émissaires en plus de priver des milliers de travailleurs de leur salaire pendant un mois.

Enfin, en ce qui a trait à le nouvelle mesure régissant les personnes permises à la même adresse, je demeure fort perplexe eu égard à la prolifération de rassemblements dans ces résidences privées compte tenu que cette mesure demeure inapplicable dans les faits.

 

Henri Marineau, Québec

 

Articles similaires

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Denis Beaulé

    En tout cas, « on l’a » – l’gouvernement! Comptablement parlant. Ils nous parlent d’un 28 jours durant cinq semaines. Et là, aujourd’hui, le PM, grand comptable devant l’Éternel, a commencé par nous parler d’une compensation à la Culture durant quatre mois, qu’il a ensuite recomptée à cinq mois, pour finalement agréer la comptabilité ‘corrigée’ d’un journaliste à six mois. Assez ‘fort’?…