Tribune Libre
09:38 18 juin 2020 | mise à jour le: 18 juin 2020 à 09:38 temps de lecture: 2 minutes

Désenchantement au sein des futurs préposés aux bénéficiaires

Désenchantement au sein des futurs préposés aux bénéficiaires

Ils étaient des milliers de Québécois qui ont répondu à l’appel du premier ministre François Legault pour former 10 000 nouveaux préposés au cours de l’été, le premier ministre ayant martelé, ce printemps, que les finissants obtiendraient un poste à temps plein qui serait rémunéré 26$ de l’heure.

Or, dès le début de la formation accélérée de préposés aux bénéficiaires annoncée en grandes pompes par François Legault, la confusion règne eu égard à leurs futures conditions de travail. En effet, alors que l’offre d’emploi de préposés aux bénéficiaires en CHSLD parlait d’un poste à temps plein rémunéré à 49 000 $ annuellement, le CISSS de Laval qui les a embauchés ne peut leur garantir un horaire à temps complet, si bien que plusieurs élèves ont quitté leur formation rémunérée.

Pour plusieurs étudiants, c’est le désenchantement, une triste réalité, à savoir que l’horaire des préposés en CHSLD fonctionne selon un horaire de travail de type « six-quinzaine », soit un minimum de trois jours de disponibilité par semaine, le reste du temps étant sur appel. En conséquence, aucune garantie de poste à temps plein.

Du côté de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, elle a tenu à se faire rassurante en déclarant que le premier ministre respectera sa parole et que le gouvernement a toujours été clair en annonçant qu’il va offrir du temps complet aux préposés en CHSLD avec un salaire de 49 000$ par année.

Eh bien, il m’apparaît urgent que la situation soit éclaircie à défaut de quoi la bisbille risque de s’immiscer dans un projet qui a suscité un si grand espoir de pallier la situation catastrophique dans les CHSLD qui a conduit à la mort de centaines de personnes âgées pendant la pandémie.

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *