Tribune Libre
07:41 8 juin 2020 | mise à jour le: 8 juin 2020 à 07:42

Décès d’Andrée Champagne

Décès d’Andrée Champagne

Il arrive parfois qu’un rôle tenu dans un téléroman pendant plusieurs années marque certaines comédiennes pour la suite de leur carrière. Ainsi en est-il de la « belle Donalda » dans Les belles histoires des pays d’en haut incarnée par Andrée Champagne pendant 15 ans au petit écran.

Mariée à Séraphin Poudrier joué par Jean-Pierre Masson, je me souviens de certaines scènes révoltantes qui, à l’époque de mon enfance, me plongeaient dans une incompréhension presque troublante. En effet, comment, me disais-je, un homme peut-il être aussi mesquin envers une telle épouse soumise?… Ce qui ne m’empêchait pas d’être impatient de regarder avec beaucoup d’intérêt la suite de la tragique héroïne la semaine suivante.

Avec le décès d’Andrée Champagne, c’est tout un pan de l’imaginaire collectif des Québécois qui s’envole en fumée dans la nuée des temps. À cet effet, la petite histoire raconte même que des téléspectateurs, révoltés par le comportement de Séraphin, un pingre qui la privait de tout, lui envoyaient des couvertures et de la nourriture.

Andrée Champagne ne fait peut-être pas partie du panthéon des grandes comédiennes québécoises mais elle a l’avantage d’occuper une place privilégiée dans le cœur des Québécois de ma génération… Et pour cela, Mme Champagne, nous vous sommes extrêmement reconnaissants!

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *