Tribune Libre
16:04 29 mai 2020 | mise à jour le: 29 mai 2020 à 16:04

Assurer l’équilibre entre les CHSLD et les soins intermédiaires

Assurer l’équilibre entre les CHSLD et les soins intermédiaires

De toute évidence, la pénurie de préposés aux bénéficiaires (PAB) dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées est devenue le sujet de l’heure eu égard aux soins élémentaires dont souffrent cruellement nos aînés, notamment le réconfort de la chaleur humaine.

Ce n’est donc pas surprenant que François Legault se lance dans une course au recrutement de PAB en offrant une période accélérée de formation aux futurs candidats au salaire horaire de 21$ l’heure les conduisant à un emploi permanent à 26$ l’heure, régime de retraite, avantages sociaux et sécurité d’emploi en prime.

Toutefois, là où le bât blesse avec le plus d’acuité, c’est sur le plan des effets collatéraux causés par cette initiative chez les entreprises d’économie sociale d’aide à domicile où les PAB travaillent à des taux horaires beaucoup moindres, ces derniers risquant de déserter leur emploi au profit de la formation proposée par le premier ministre et accentuant davantage la pénurie de personnel actuelle dans les ressources intermédiaires.

À mon sens, la campagne de recrutement lancée par le gouvernement rend incontournable l’adoption d’un décret ou de toute autre formule qui garantira de meilleurs salaires aux PAB dans les ressources intermédiaires d’hébergement et les entreprises d’économie sociale d’aide à domicile, à défaut de quoi nous assisterons à un glissement inévitable de la main d’œuvre des soins à domicile vers les CHSLD au détriment de la qualité des soins à domicile de nos aînés.

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *