Tribune Libre
11:23 8 mai 2020 | mise à jour le: 8 mai 2020 à 11:24 temps de lecture: 2 minutes

Les journalistes sont-ils des « gérants d’estrade »?

Les journalistes sont-ils des « gérants d’estrade »?

À l’origine, le gérant d’estrade était celui qui, lors d’un match sportif, manifestait tout haut son mécontentement envers l’instructeur en se prétendant meilleur que lui. Puis avec le temps, le gérant d’estrade est devenu une personne qui émet des jugements tout en restant extérieure à la situation commentée, selon Wiktionnaire.

Encore aujourd’hui, le vocable « gérant d’estrade » revêt généralement une connotation péjorative. Dernièrement, au cours d’un de ses points de presse, le premier ministre François Legault a évoqué son irritation envers les gérants d’estrade eu égard à sa façon de gérer la crise du coronavirus et, sans les nommer, j’ai perçu chez lui qu’il visait en particulier les journalistes.

Mais en fait, quel est le rôle d’un journaliste si ce n’est que de questionner et d’apporter son point de vue sur un sujet précis, en l’occurrence ici les décisions prises par le tandem Arruda-Legault dans la gestion de crise actuelle.

Dans ce contexte-là, je suis d’avis que les journalistes, oui, sont des « gérants d’estrade » essentiels qui permettent aux lecteurs d’avoir un portrait plus complet du problème soulevé par le décideur et, par ricochet, qui peuvent l’amener à modifier sa décision à la lumière de ses observations pour peu qu’il soit ouvert à la critique!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *