Tribune Libre
14:37 28 avril 2020 | mise à jour le: 28 avril 2020 à 14:37 temps de lecture: 2 minutes

Aux parents d’enfant(s) au primaire

Aux parents d’enfant(s) au primaire

C’est maintenant officiel, le déconfinement s’amorce au Québec, et c’est l’ouverture des écoles primaires, avec présence volontaire, que le premier ministre François Legault a choisie pour entamer cette étape des plus importantes.

Il vous appartient maintenant à vous parents de prendre une décision difficile : envoyer ou non votre enfant à l’école. Une décision qui, comme tout choix important dans la vie, comporte son lot de risques et de bénéfices. D’un côté, le risque que votre enfant attrape le coronavirus et le propage au reste de la famille, de l’autre, le bénéfice de pouvoir revoir ses amis, son enseignant (e), et d’acquérir de nouvelles connaissances.

Toutefois, malgré le fait que la décision, au final, vous appartiendra, je suis d’avis qu’il est essentiel de considérer « le bien des enfants », tel qu’énoncé en priorité par le premier ministre dans son point de presse du 27 avril.

Bien que très jeune encore, un enfant du primaire peut s’exprimer sur ses motifs de retourner à l’école ou de demeurer à la maison. Quant à vous, parents, il m’apparaît que vous devriez vous aussi lui faire part de vos sentiments eu égard à son choix.

Très sincèrement, je ne souhaiterais pas être dans votre position. Toutefois, si c’était le cas, je crois que je pencherais vers celle qui comporte le plus de bénéfices, quitte à donner ma confiance à la santé publique, si mon enfant souhaite retourner à l’école… Septembre est bien loin, et un séjour de six mois à faire l’école buissonnière n’est peut-être pas une vie «normale», voire souhaitable, pour un enfant de cet âge!

Henri Marineau, Québec

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *