Tribune Libre
11:09 24 avril 2020 | mise à jour le: 24 avril 2020 à 11:10 temps de lecture: 2 minutes

Les aînés sous le radar du MSSS

Les aînés sous le radar du MSSS

François Legault aura beau évoquer le fait qu’il n’a pas vu venir la crise dans les CHSLD, faire son mea culpa eu égard au salaire insuffisant des préposés aux soins, et avouer bien humblement que la situation catastrophique qui y règne est « un peu gênante », il faut se rendre à l’évidence, le gouvernement a littéralement perdu le contrôle dans sa gestion de crise qui sévit dans les CHSLD.

À prime abord, la situation précaire concernant la maltraitance des personnes âgées vulnérables dans les CSLD ne datent pas d’hier, la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux, présidée par Michel Clair, ayant déposé en janvier 2001 un rapport volumineux contenant une liste de recommandations très détaillées sur les améliorations à apporter à la qualité des soins dans les résidences pour aînés. Depuis lors, de gouvernement en gouvernement, rien n’a été fait hormis quelques sparadraps appliqués à la pièce.

À partir du moment où les aînés se sont vus ghettoïsés dans les CHSLD, ils ont été isolés du système de santé québécois, et de là, laissés à eux-mêmes entre les mains de gestionnaires préoccupés davantage par leur budget que par les conditions de travail de leur personnel et par ricochet, par la qualité des soins prodigués.

La situation dramatique vécue aujourd’hui dans les CHSLD en période de pandémie n’est que le corollaire de décennies de laisser-aller. Bien sûr, l’heure n’est pas à chercher des coupables maintenant… Toutefois, il faudra bien qu’un jour pas trop lointain, une commission d’enquête se penche sérieusement sur une situation aussi inhumaine et que nos personnes âgées reprennent la place qui leur est due dans notre système de santé.

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *