Tribune Libre
09:09 22 avril 2020 | mise à jour le: 22 avril 2020 à 09:09 temps de lecture: 2 minutes

Mi-réussite, mi-échec

Mi-réussite, mi-échec

Le 3 avril dernier, François Legault déclarait, lors de son point de presse, que la réussite ou l’échec de son équipe allait dépendre du nombre de décès. Or, en date du 21 avril, le nombre de décès au Québec se situe à 1041, en douzième position du peloton de tête mondial avec un taux de 123 décès par million d’habitants dans l’hypothèse où le Québec serait un pays

Par contre, si on exclut le nombre de décès dans les CHSLD qui représentent 85 % des décès au Québec, soit 885, le taux de décès par million d’habitants passe à 20, un résultat nettement plus satisfaisant. Si on ajoute à cela le nombre élevé de décès dans la région métropolitaine de Montréal, on peut affirmer que la gestion de crise, dans le reste de la province, constitue une mi-réussite.

Par ailleurs, il m’apparaît évident que le nombre élevé de décès dans les CHSLD reflète un manque de préparation de leurs dirigeants et, par ricochet, du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du Québec. À cet effet, on ne peut que constater un mi-échec de la part de l’équipe gouvernementale en lien avec la gestion de crise liée à la COVID-19.

Toutefois, compte tenu de ces constats, je suis d’avis, en accord avec le premier ministre, que la situation est sous contrôle dans la population en général et que le déconfinement graduel peut s’amorcer sans crainte pour autant que la distanciation sociale est les mesures d’hygiène de base soient maintenues.

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *