Tribune Libre
13:25 20 avril 2020 | mise à jour le: 20 avril 2020 à 13:25 temps de lecture: 2 minutes

Claude Lafortune a déposé ses ciseaux

Claude Lafortune a déposé ses ciseaux

Au moyen de ciseaux et de papier, Claude Lafortune possédait le talent fantastique de créer des personnages tirés de son imagination et dont les mouvements tenaient presque du réel. L’artiste humaniste, autodidacte et adulé des petits comme des grands, Claude Lafortune, le créateur de L’Évangile en papier, a déposé ses ciseaux à l’âge de 83 ans. « Il a créé son art à lui, témoigne son fils François. Jusqu’à il y a quelques mois, il concevait encore des personnages. Il y a encore de ses œuvres qui circulent dans des expositions, donc il a continué jusqu’à la fin. »

Paradoxalement, il s’est éteint, emporté par le coronavirus, en période d’isolement, lui pour qui la présence de la personne humaine revêtait une importance vitale et une fascination débordante. À preuve, pendant 13 ans, Claude Lafortune aura animé l’émission Parcelles de soleil sur les ondes de Radio-Canada au cours de laquelle il mettait à profit un jeune venu nous raconter son histoire qui jaillissait telles des « parcelles de soleil » au petit écran devant des milliers d’admirateurs.

Avec la mort de cette icône de la création artistique et des arts visuels, s’éteint un personnage hors norme dont le talent prolifique aura suscité l’émerveillement dans les yeux de milliers de téléspectateurs pendant des décennies. Merci à vous, M. Lafortune, pour avoir su donner vie au papier grâce à la magie de vos ciseaux, un héritage sans précédent qui restera gravé à jamais dans la mémoire collective des Québécois!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *