Sections

Trajet du tramway: à contrario d'Hydro-Québec

Publié le 12 octobre 2018

Tribune libre.

©(Illustration Métro Média - Archives)

Jusqu'à maintenant Hydro-Québec a fait la preuve qu'elle était un bon citoyen corporatif dans ses projets d'aménagement hydroélectriques. La société d'État créant même des fonds communautaires pour les municipalités touchées par ses projets. Mais voici qu'elle s' associe à la Ville de Québec pour faire passer des rames de tramway de 143 pieds de long sur son emprise entre le chemin des Quatre-Bourgeois et le boulevard du Versant-nord.

Sans réaliser études d' impact sur la sécurité et la santé des résidents bordant l'emprise, la société d'État a porté flanc aux critiques parce que son partenaire la Ville de Quebec n'en a pas non plus. Le hic, c'est que les problèmes sont très nombreux. Nos cousins français étudient les déraillements, la pollution sonore, l'insomnie, la montée des pentes limites.

Lorsque les résidents ont décidé d'acheter une maison bordant l'emprise d'Hydro-Québec, ils l'ont fait en sachant que la quiétude était un atout important qui faisait pencher la balance et l'emportait sur les inconvénients. Ceux qui ont loué une parcelle de terrain (50 pieds) l'ont fait selon les termes du contrat signé avec Hydro: ... "Le locataire se servira des lieux loués uniquement aux fins d'embellissement paysager et de jardinage"... "Le locataire s' engage à occuper paisiblement les lieux loués et à les garder propre, conformément à toutes les lois sur l'environnement".. "Le locateur a accès en tout temps aux lieux loués pour réparer et entretenir ses installations"…

Les dirigeants d'Hydro s' apprêtent plutôt à faire le contraire de ce qu'ils nous ont demandé depuis 44 ans. La construction d'une dalle de béton de 7 mètres de large et d' un chemin d'asphalte de 4 mètres de large et tout cela à 9 mètres de nos terrains aura des conséquences désastreuses. Si elle persiste, elle sera responsable de la destruction de l'environnement avec l'abatage de centaines d'arbres, de la coupe d'arbustes, de la disparition de potagers et de jardins. Elle contribuera par le fait même à la création d'îlots de chaleur. Asphalte et béton remplaceront les îlots de beauté.

Ses employés devront porter leurs appareils d'assourdissement pour réparer une panne entre le chemin Sainte-Foy et le boul. du Versant-Nord à cause du bruit généré par la montée abrupte (plus de 100 décibels ). De plus, ces mêmes employés n'auront plus accès aux transformateurs dans les poteaux avec leur nacelle parce que la dalle de béton sera surélevée et que celle-ci barrera la voie.

À tous les employés d'Hydro-Québec, qui travaillent sur le dossier du futur tramway, vous devriez suggérer le tracé passant sur le chemin des Quatre-Bourgeois pour desservir l'Agence du revenu du Québec au coin du boulevard Neilson et continuer sur le boulevard du Versant-Nord jusqu' à l'avenue Mendel. En plus, vous allez contribuer à la bonne tradition de respect mutuel. Il n'est pas trop tard pour renverser la situation.

Denis Lemay, Sainte-Foy