Tribune Libre
13:42 13 mars 2020 | mise à jour le: 13 mars 2020 à 13:43 temps de lecture: 2 minutes

La «coronanxiété»

La «coronanxiété»

De foyer ciblé qu’il était en Chine au début de son explosion en décembre 2019, le coronavirus est maintenant qualifié de pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 125 000 cas ayant été atteints sur tous les continents et 4500 personnes y ont succombé.

En Italie seulement, 15 000 cas ont été déclarés dont 1000 mortels. Chez nous au Canada, quoique la situation soit beaucoup plus calme, on compte 138 cas de la COVID-19, dont 17 au Québec en date du 13 mars.

Loin de calmer les populations, la multiplication des mesures draconiennes pour contrer la pandémie qui évolue maintenant de façon exponentielle contribue à augmenter l’ampleur d’une anxiété sournoise qui s’infiltre progressivement dans les populations au fur et à mesure que le coronavirus fait des victimes.

En déclarant que « la COVID-19 peut être qualifiée de pandémie » mercredi, en conférence de presse, l’émotion était palpable dans la voix du directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, L’ennemi ne cesse de progresser, les gouvernements s’ingénient à découvrir des moyens d’enrayer la progression du virus mais en vain… L’avenir des populations est plongé dans une incertitude porteuse d’une véritable « coronanxiété » qui risque de s’étendre comme une trainée de poudre partout dans le monde!

 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

10:23 21 mars 2020 | mise à jour le: 21 mars 2020 à 10:23 temps de lecture: 2 minutes
Parlons de chiffres…

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *