Tribune Libre
10:17 14 février 2020

Ralph Mercier, un maire dévoué

Ralph Mercier, un maire dévoué

Celui qui aura pris à coeur sans relâche la défense des citoyens de Charlesbourg pendant 17 ans, à titre de maire, M. Ralph Mercier, est décédé le 13 février, le jour même de ses 83 ans.

Pour avoir pu m’entretenir assez régulièrement avec M. Mercier lors de mes marches dans le voisinage, je me rappellerai toujours avec quelle passion il me parlait de tel ou tel citoyen de Charlesbourg, ou de tel projet qu’il caressait pour les jeunes ou pour les personnes âgées de la municipalité.

Ralph Mercier était un homme calme qui fuyait les prises de bec et qui s’appliquait plutôt à rechercher la conciliation. Ainsi, même à l’époque de le Loi sur les fusions municipales pendant laquelle il formait équipe avec le maire de Beauport Jacques Langlois, et Andrée P. Boucher, la mairesse de Sainte-Foy, deux tempéraments bouillants, il a su tirer son épingle du jeu en apportant des arguments à la défense de l’autonomie des municipalités tout en respectant ses adversaires du gouvernement provincial.

Toutes ces années où il a fait carrière dans la politique municipale lui ont conféré une sagesse telle que plusieurs élus municipaux lui demandaient une rencontre pour avoir son avis sur tel ou tel problème auquel ils avaient à faire face et, toujours, M. Mercier était là pour les écouter et les conseiller.

Enfin, je vous fais part de cette phrase révélatrice que son fils Éric a retenu de son père : « La politique, c’est un peu comme être curé, c’est une vocation. Il ne faut pas s’en servir pour en tirer un bénéfice, mais pour servir la population »… Adieu, M. Mercier, et merci pour votre dévouement inlassable envers les Charlesbourgeois!

 

Henri Marineau, voisin de M. Mercier, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *