Tribune Libre
10:03 29 janvier 2020 | mise à jour le: 29 janvier 2020 à 14:13 temps de lecture: 2 minutes

Assez, c’est assez!

Assez, c’est assez!

En juin 2018, après avoir créé une controverse sur les réseaux sociaux avec la publication d’un message invitant à un débat sur la « vasectomie obligatoire à 18 ans », la présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Gabrielle Bouchard, s’est empressée de préciser que son message était une provocation dans le but d’attirer l’attention sur le droit à l’avortement.

Or, mardi le 28 janvier, Mme Bouchard récidive avec la même « stratégie » en affirmant sur Twitter qu’il était « peut-être temps d’avoir une conversation sur l’interdiction des relations hétérosexuelles », toujours dans l’intention de provoquer la discussion, cette fois-ci, sur les féminicides.

De par ses fonctions de présidente de la Fédération des femmes du Québec, Gabrielle Bouchard se doit d’incarner la crédibilité qui lui incombe, à savoir de représenter toutes les femmes du Québec. En faisant preuve d’un manque de jugement et d’une maladresse aussi patente, je suis d’avis qu’elle n’a plus sa place à un poste aussi important, et que, par conséquent, elle doit être destituée illico de ses fonctions pour incompétence.

On devrait apprendre de ses erreurs, dit une sage pensée. Eh bien, manifestement, Gabrielle Bouchard ne tire pas profit de ses gaffes monumentales… Conséquemment, la FFQ se doit de lui montrer la sortie pour retrouver sa crédibilité… et conserver la contribution de 120 000 $ du gouvernement québécois… Assez, c’est assez!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Danielle

    Il faudrait peut-être que ce soit l’avis d’une femme qui soit publiée ici… pas celui d’un homme!!! C’est l’affaire des femmes de décider si ce que Gabrielle Bouchard a dit est bien ou mal… TELLEMENT PAS LAFFAIRE DES HOMMES !!!!!

  • Gilles Émond

    Cette présidente est une honte pour les femmes et le mouvement féministe.

    • Danielle

      Toujours venant des hommes… c’est ça la honte!!! Fermez vos bouches (pour être polie) et foutez nous la paix…

    • JCK

      Mr.Émond : Vous et vos semblables sont une honte pour les femmes et le mouvement féministe. Je suis contre tout les « ismes », qui ne sont que des schismes, des zizanies et des schizo-phrénies inventées pour contrer l’UNITÉ québécoise. NOUS sommes KÉBÉKWA: peuple libre autochtone « sensu strictu » « sui generis ». Si vos ancêtres étaient ici en 1701, le traité de la Grande Paix de Montréal vous associe aux sus-nommés « Gens du Sault » (les côlons français) ou aux « Gens de la Montagne » (les indiens, sauvages, première nations du KEBEK) si vous avez du sang autochtone. Ce document historique vous garantit les mêmes droits que les premières nations au Canada, mais vous devez le faire reconnaître par la Cour. Soyons LIBRE, soyons FIER, soyons CHEZ NOUS, en paix avec toutes les 11 nations autochtones du Québec, dont nous sommes la 12e fraternité, puisque le traité de la Grande Paix nous associent comme des frères: Les frères sont toujours traités de la même manière et sont réputés avoir les mêmes droits.
      KEBEKWA, KEBEKWAZ, faites respecter vos droits! Votre droit religieux de sacrer, c’est notre religion quand on nous mets en TABARNAK. Le joug Anglo-Britannique-Canadien, débuté en 1763, n’a jamais pris fin, et ne prendra jamais fin, à moins que TOUS se rallient sous la bannière autochtone: NOUS sommes KEBEKWA, la 12e nation du KEBEK. Vive le KEBEK, vive la TERRE LIBRE!!! Passez le mot. Phoque le Trou d’eau canadien, VIVE l’évèque du KEBEK! Nous somme RENÉS, nous sommes bleu et blanc, nous sommes fleur de lysées. PAX ETERNAE!

    • Pierre

      Monsieur Émond mademoiselle Bouchard est un belle exemple de quelqu’un qui veut et peut changer le monde par ces paroles influentes.

      Cette personne a peut-être même aidé à des suicides par ces propos incendiaires, ces paroles ne reflètent vraiment pas du tout ce qu’elle devrait dire avec le poste qu’elle occupe, Legault aurait bien pu la mettre à la porte, c’est un danger public.

      Cette personne est une grande source de distorsions, c’est d’un manque de sérieux incroyable et ça n’a vraiment pas sa place dans la société québécoise. Ça prendrait des stages en Corée du Nord pour ré-enligner des gens de nos jours. Même la communauté trans est en colère de cette personne qui ne représente pas du tout ce qu’ils sont vraiment.

  • Alain Gariépy

    Les propos de Gabrielle Bouchard sur l’interdiction des relations hétérosexuelles: une déclaration sans queue ni tête…!

  • M.-Andrée

    Mme Danielle vient de vous dire: « ce n’est pas aux hommes de répondre »; de toute façon prenez au moins le temps de réfléchir, et de réfléchir un peu avant de vous avancer.

  • Danielle

    Je suis POUR les relations homosexuelles et le bonheur des gens peu importe leur orientation mais je suis contre les hommes qui dictent la vie des femmes….