Tribune Libre
10:10 12 décembre 2019

Où sont les économies?

Où sont les économies?

La « paix » est revenue entre les médecins spécialistes et le gouvernement. Une entente a finalement été signée entre la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) et le gouvernement Legault pour réduire progressivement leur enveloppe salariale de 560 M$ en 2022-23 sans pour autant être soumis à quelque baisse d’honoraires, les deux parties misant sur la création d’un nouvel acteur indépendant, soit l’Institut de la pertinence, lequel aura pour mandat d’éliminer des actes inutiles ou en plafonner d’autres, ou réduire des tarifs versés aux médecins, « mais il devra alors avoir l’approbation de la FMSQ ».

M. Dubé a justifié le recul sur la promesse de campagne électorale d’un milliard par de nouvelles informations provenant d’une étude qui sera rendue publique en janvier et qui « démontrerait » que les spécialistes sont à égalité avec la moyenne canadienne. Le gouvernement Legault promettait de récupérer 1 milliard par année. Or, ce sera plutôt 148,3M$ en 2019-20, 280,7M$ en 2020-21, 403,4M$ en 2021-22 et 560,2M$ en 2022-23.

Toutefois, dans toute cette valse de chiffres, une question me turlupine : dans l’hypothèse, par exemple, où un radiologue se verra empêcher par l’Institut de la permanence de prescrire une mammographie à une femme de plus de 70 ans, ne pourra-t-il pas par ailleurs tout à loisir voir une autre patiente, une entourloupette qui n’affectera en rien son revenu et, par ricochet, qui n’apportera aucune économie pour le gouvernement? Autrement dit, où sont les économies si le spécialiste peut conserver le même nombre de patients, voire les augmenter?

 

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *