Tribune Libre
14:56 7 décembre 2019

Libérer la parole des soignants

Libérer la parole des soignants

Dans une lettre ouverte publiée le 5 décembre, quelque 200 chercheurs et professionnels de la santé dénoncent l’approche de gestion «industrielle» du gouvernement québécois, communément appelée la méthode Toyota, empruntée à l’usine de montage automobile du même nom, et réclament du même souffle une enquête publique sur la méthode managériale de type industriel en santé.

Selon les signataires de la lettre, « jamais, historiquement, les soignants n’ont-ils autant souffert qu’aujourd’hui et jamais n’ont-ils été aussi bâillonnés ». De son côté, le ministère de la Santé et des Services sociaux s’entête à nier la crise actuelle et, surtout, à étouffer la critique des soignants au moyen du devoir de loyauté.

Aux dires des signataires, la philosophie de la méthode Toyota dans le réseau québécois de la santé ne fonctionne pas et qui plus est, elle contribue à fragiliser les soignants et les personnes les plus vulnérables de la société.

Les organismes de santé, notamment les hôpitaux et les CHSLD, ne sont pas des usines de montage où le travail à la chaîne est mis en priorité, mais des milieux de vie où tous les intervenants interagissent pour offrir des soins de qualité aux patients et, par ricochet, améliorer leur qualité de vie. Et, pour parvenir à un tel degré de professionnalisme, il est essentiel de « libérer la parole des soignants » qui représentent la bougie d’allumage et la force motrice des organismes de santé.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *