Tribune Libre
09:21 6 novembre 2019

Le bulldozer

Le bulldozer

Rarement avons-nous assisté à une contestation aussi unanime que celle portant sur le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) qui émane de la décision du ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, de maintenir le cap sur les emplois qui répondent aux besoins du marché et ce, même si des milliers d’étudiants étrangers sont déjà aux études au Québec dans des domaines qui ne sont pas sur la liste du gouvernement Legault.

Qu’à cela ne tienne, le ministre Jolin-Barrette demeure stoïque et flegmatique, tel un bulldozer, obnubilé par une ligne de conduite qui n’accepte aucun compromis possible. Le regard fixe, il persiste et signe : le gouvernement va privilégier les emplois qui répondent aux besoins du marché québécois.

Et pourtant, il existe une façon de démontrer un peu d’humanité. Ce serait d’instaurer une clause de droit acquis pour les étudiants étrangers qui ont déjà amorcé leurs études et dont l’apport économique potentiel pour le Québec doit être considéré sérieusement, sans compter les années d’études auxquelles ces étudiants ont consenti jusqu’à ce jour.

Jolin-Barrette, vous faites partie d’un gouvernement majoritaire. Grand bien vous fasse! Aussi puis-je comprendre que la situation « confortable » de votre gouvernement vous place dans une position de force face aux oppositions. Toutefois, cette situation majoritaire ne vous donne pas le droit de balayer du revers de la main le contrat moral que ces étudiants ont signé avec un gouvernement antérieur… C’est une simple question de justice sociale élémentaire!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *