Tribune Libre
13:31 5 novembre 2019

Respirez par le nez, messieurs les ministres!

Respirez par le nez, messieurs les ministres!

Jusqu’à maintenant, le gouvernement Legault suit à la lettre la liste des engagements auxquels la CAQ s’était engagée en campagne électorale. Et force est de constater que cette stratégie ne semble pas jouer contre la faveur populaire.

Toutefois, l’adoption de plusieurs projets de loi n’est pas sans avoir soulevé plusieurs contestations auprès des partis d’opposition et d’organisations parapubliques. À cet effet, on pourrait citer la nouvelle gestion du Fonds vert, la loi 34 sur le processus d’établissement des tarifs de distribution d’électricité, l’abolition des commissions scolaires, etc…

Or en plus de l’attitude pour le moins cavalière du ministre de l’Immigration, Simon Jolin-Barrette, qui a jeté quelque 18 000 dossiers en attente à la poubelle, prétextant une réforme du système, le ministre revient à la charge avec les milliers d’étudiants étrangers et travailleurs temporaires, qui devront détenir un diplôme ou avoir une expérience d’emploi dans des domaines définis par le gouvernement, même si des milliers d’entre eux sont déjà aux études au Québec, ont appris le français et, dans certains cas, ont même fondé une famille.

Autrement dit, nous sommes en présence d’un gouvernement qui a tendance à bulldozer les étapes de consultations qui précèdent l’adoption des projets de loi qu’il présente à l’Assemblée nationale. En ce qui a trait au dossier des immigrants déjà installés au Québec, je suis d’avis que le premier ministre devrait élargir les domaines d’emplois définis par le gouvernement en matière d’immigration, à défaut de quoi le Québec risque de subir une désertion d’immigrants compétents dans des domaines de pointe vers d’autres provinces.

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *