Tribune Libre
16:10 27 octobre 2019

Le #wexit prend de l’ampleur

Le #wexit prend de l’ampleur

De l’avis du premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, la victoire des libéraux aux élections fédérales risque d’attiser le sentiment souverainiste qui gagne peu à peu sa province. Sur Twitter, le mot-clic #wexit s’est hissé parmi les plus populaires dans la province au cours des 24 heures qui ont suivi l’élection de Justin Trudeau.

Non seulement la frustration du premier ministre est-elle palpable, mais celle des Albertains l’est tout autant, le Parti libéral du Canada n’ayant fait élire aucun député en Alberta, les conservateurs ayant obtenu 69,2 % du vote populaire, très loin devant les libéraux à 13,7 %.

Dans une longue lettre de cinq pages adressée à Justin Trudeau décrivant les mesures que devrait prendre le chef libéral pour apaiser l’Alberta, Jason Kenney lui fait part de ses « profondes préoccupations vis-à-vis de l’état de la fédération canadienne et de la place de l’Alberta en son sein ».

Le haut taux de vote pour les conservateurs reflète « la grande frustration ressentie par les Albertains de toutes les régions et origines, par rapport au fait que nous avons contribué énormément au reste de la fédération, mais que notre province et sa principale industrie sont attaquées », écrit Jason Kenney dans sa lettre. Le torchon brûle entre Mm Kenney et Trudeau. Le #wexit prend de plus en plus d’ampleur. Par ailleurs, le fédéral est toujours propriétaire du projet de pipeline Trans Mountain pour lequel Justin Trudeau a donné son aval. D’un autre côté, le premier ministre sortant s’est présenté comme le grand défenseur de la lutte aux changements climatiques en campagne électorale… Un scénario complexe digne de la quadrature du cercle! 

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Denis Charles Tarko

    Monsieur Jason Kenny a complètement raison. Le Québec prend, mais ne donne pas en retour. C’est grand temps que nous devrions avoir un corridor économique concernant l’industrie pétrolière et d’autres ressources naturelles et commerces. Un vrai pays est celui qui contrôl ceci.