Tribune Libre
09:24 3 octobre 2019

Oui aux centres de services scolaires!

Oui aux centres de services scolaires!

C’est bien connu, les changements ont souvent comme conséquence de bousculer des coutumes bien ancrées parfois depuis des décennies comme c’est le cas aujourd’hui eu égard à l’abolition des commissions scolaires, plusieurs organisations y allant de leurs doléances respectives envers le projet de loi 40 présenté par le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge le 1er octobre à l’Assemblée nationale.

Parmi ces doléances, l’une d’entre elles, à savoir une plus grande centralisation entre les mains du ministre, revient fréquemment. Or, aux yeux de Jean-François Roberge, la réforme qu’il propose constitue « la plus grande opération de décentralisation gouvernementale des dernières années » en appuyant le projet de loi créant les centres de services scolaires (CSS).

Quant aux craintes exprimées par certains à l’effet que la réforme Roberge s’apparente à la réforme Barrette en santé, le ministre réplique que le ministre de la Santé nomme les membres des conseils d’administration (CA) des centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) alors que ce sont les élèves et les parents siégeant aux conseils d’établissement des écoles qui choisiront les membres des CA des CSS parmi les parents, les représentants de la communauté et les membres du personnel. Deuxièmement, le Conseil des ministres désigne les présidents-directeurs généraux des CISSS alors que les directeurs généraux des CSS seront désignés par le CA de chacun des CSS.

Enfin, je suis d’avis que la création des centres de services scolaires contribuera à rapprocher le pôle de décisions des principaux intervenants impliqués dans la vie de l’école et, conséquemment, à améliorer la qualité des services aux élèves.

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires