Tribune Libre
11:28 29 août 2019

Avortement, l’épine au pied des conservateurs

Avortement, l’épine au pied des conservateurs

N’eût-été de la sortie d’une déclaration d’Andrew Scheer datant de quelques années dans laquelle il se montrait clairement du côté des pro-vie eu égard à l’avortement, les conservateurs n’en seraient pas aujourd’hui à se contorsionner pour se défaire de cette épine au pied. Qu’à cela ne tienne, l’opposition n’allait pas manquer une si belle occasion d’utiliser ce « cadeau du ciel » à des fins partisanes.

À cet effet, lors d’un débat télévisé sur le plateau de l’émission 24/60 sur le réseau RDI le 27 août, le lieutenant politique d’Andrew Scheer pour le Québec, Alain Reyes, n’a jamais répondu à la question d’Anne-Marie Dussault concernant la possibilité qu’un député conservateur d’arrière-ban puisse décider de présenter un projet de loi ou une motion qui touche le droit à l’avortement.

Par ailleurs, en mai dernier, une motion du Bloc québécois stipulant que le corps de la femme n’appartient qu’à elle seule et reconnaît son libre choix en matière d’avortement pour quelque raison que ce soit avait été applaudie par les députés des autres partis qui s’étaient tous levés…à l’exception des conservateurs.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’avortement risque de faire l’objet d’une « patate chaude » entre les mains des candidats conservateurs au cours de la campagne électorale, considérant les convictions pro-vie affichées d’Andrew Scheer et la participation confirmée de certains de ses députés à des manifestations antérieures contre l’avortement. À suivre…

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires