Tribune Libre
15:28 28 août 2019

Gaffe aux GAFAM

Gaffe aux GAFAM

La commission parlementaire de la culture et de l’éducation qui se penche sur l’avenir des médias mis à rude épreuve par la baisse constante des revenus publicitaires accaparés par les géants du web a amorcé ses travaux le lundi 26 août.

Par ailleurs, le Centre d’étude sur les médias a calculé qu’entre 2012 et 2017, les médias ont vu leurs revenus publicitaires diminuer de 29 %, alors qu’ils ont été multipliés par 2,2 sur les plateformes numériques des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) qui accaparaient, en 2017, 40 % du marché publicitaire.

Or, ces mêmes géants du web n’ont pas été invités par le gouvernement à participer aux travaux de la commission. Et pourtant, ces plateformes numériques sont exemptées des taxes fédérale et provinciale, une situation scandaleuse qui prive le manque à gagner des médias locaux de revenus que le versement des taxes imposées aux GAFAM pourraient compenser tout au moins partiellement.

Dans toute cette histoire, je demeure perplexe quant aux motifs qui justifient l’absence des GAFAM aux travaux de cette commission, et tout aussi perplexe sur l’absence de taxation de la part des deux paliers de gouvernements. Il semble régner un régime de terreur entre les géants du web et les gouvernements qui se plient devant une pratique inacceptable, voire éhontée, au détriment de la défense de nos médias régionaux… L’heure est venue de mettre les GAFAM au pas, c’est une question de justice sociale envers l’ensemble des médias!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires