Tribune Libre
11:07 17 juin 2019

Le bâillon, l’ultime solution

Le bâillon, l’ultime solution

Comme il fallait s’y attendre, les projets de loi 7 sur l’immigration et 21 sur la laïcité ont finalement été adoptés sous le bâillon, l’ultime solution prévoyant l’adoption de projets de loi par les députés de l’Assemblée nationale. Bien sûr, les partis d’opposition ont tour à tour dénoncé cette forme d’adoption évoquant, notamment, la crainte d’un gouvernement autoritaire qui rabroue ses opposants.

Toutefois, à la défense du gouvernement, force est de constater que les paramètres de ces deux projets de loi ont fait l’objet de promesses électorales de la part de François Legault au cours de la dernière campagne électorale qui a vu la CAQ former un gouvernement majoritaire.

Dans ces circonstances, il est tout à fait pertinent d’extrapoler et de déduire que le gouvernement était légitimé de proposer ces projets de loi et de prendre les moyens mis à sa disposition pour les faire adopter. Or, malheureusement, après de nombreuses heures de débat, aucune entente n’est intervenue entre les divers partis.

Conséquemment, compte tenu de l’acceptabilité sociale dont il bénéficie eu égard à ces deux projets de loi, je suis d’avis que le gouvernement Legault n’avait d’autre choix que d’imposer le bâillon…

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *