Tribune Libre
10:45 15 juin 2019

Économie et environnement, un mariage chaotique

Économie et environnement, un mariage chaotique

La montée en flèche des changements climatiques s’impose de plus en plus comme une priorité pour les chefs de gouvernements à travers la planète, le Canada et le Québec n’y échappant pas. Or, un autre facteur essentiel au développement d’un pays réside dans la vitalité de son économie.

Il n’est donc pas surprenant d’assister à un mariage chaotique entre économie et environnement, l’un et l’autre évoluant souvent dans des champs diamétralement opposés. À cet effet, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et celui de l’Alberta, Jason Kenney, incarnent deux exemples patents de cette discordance qui leur demande souvent d’user de tergiversations qui frôlent parfois la contradiction.

De son côté, le premier ministre du Québec se retrouve dans une catégorie à part, ayant réussi, grâce à l’hydroélectricité, à concilier habilement économie et environnement. Toutefois, du côté de l’Alberta, Jason Kenney se retrouve carrément pris en otage dans la quadrature du cercle, sa politique environnementale n’arrivant pas à compenser les effets nocifs de l’exploitation de son pétrole.

À mon avis, nous allons assister de plus en plus à ce genre de défi qui attend les chefs de gouvernements, un défi herculéen qui risque de causer des divorces douloureux entre l’économie et l’environnement!

Henri Marineau, Québec

 

 

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires