Tribune Libre
10:10 28 mai 2019

Le dogme de la parité

Le dogme de la parité

Depuis quelques années au Québec s’est érigée en dogme la parité homme-femmes en politique, lequel s’est répercuté jusque dans la formation du conseil des ministres du gouvernement en place.
Aujourd’hui, une coalition de plus d’une dizaine d’organisations tels que des centrales syndicales et des regroupements féministes exhorte le gouvernement de François Legault à profiter de la réforme du mode de scrutin pour enchâsser la parité dans la loi.
D’entrée de jeu, je suis d’avis qu’une telle « contrainte » risque de créer des impairs liés à des choix de candidatures ou de ministres qui seraient faits en fonction du sexe au détriment des compétences.
De nos jours, de plus en plus en plus de femmes ont la formation et l’expertise requises pour occuper des postes de députés et de ministres et ce, sans qu’elles aient besoin que la parité ne soit enchâssée dans une loi, d’autant plus qu’actuellement, tous les partis ont déjà franchi plus de 40 % de candidatures féminines lors de dernières élections provinciales…

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires