Tribune Libre
09:51 23 mai 2019

Témoignage sur le sans rendez-vous au CLSC Haute-ville

Témoignage sur le sans rendez-vous au CLSC Haute-ville

Avant la réforme Barrette, je n’avais qu’à faire 5 minutes de marche et à m’asseoir dans la salle d’attente pour voir un médecin au CLSC Haute-ville.

Depuis, je dois me rendre à la clinique Proactiv santé dans Saint-Roch. C’est marqué “sans rendez-vous” mais il faut quand même prendre un rendez-vous. Mon épouse doit s’y rendre le matin juste pour réserver une place, et ensuite je peux m’y rendre à l’heure prévue, en après-midi. Le tout en autobus ou en voiture.

Tout un défi quand on a un petit en larmes sur les bras.

Il y a un système de réservation en ligne mais je m’y suis cogné le nez dessus à quelques reprises. Au lieu de m’offrir un rendez-vous, l’application tentait plutôt de me rediriger dans une autre clinique.

Le faubourg Saint-Jean est l’un des quartiers les plus denses au Canada. Une clinique de santé accessible sans rendez-vous n’y est pas un luxe. Particulièrement pour sa population vulnérable: les personnes âgées et les enfants.

La réforme Barrette promettait d’améliorer l’accès à un médecin de famille. Pour moi, c’est l’inverse qui s’est produit.

François Gosselin Couillard, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *