Tribune Libre
11:16 18 mai 2019

Legault pris à ses propres paroles

Legault pris à ses propres paroles

En campagne électorale, François Legault est revenu fréquemment sur l’idée qu’il souhaitait davantage d’emplois bien rémunérés au Québec. Eh bien, il faut croire que ses propos ne sont pas tombés dans l’oreille des sourds puisque la CSN, à la veille des négociations des conventions collectives dont l’échéance est prévue pour le 31 mars 2020, s’apprêterait à réclamer des augmentations de plus de 10 % la première année pour les fonctionnaires situés au bas de l’échelle salariale.

Même son de cloche du côté de la FTQ dont le président, Daniel Boyer, rappelle que, d’un côté, le gouvernement bénéficie d’importants surplus budgétaires, alors que les ressources manquent sur le terrain. « Oui, on a le premier ministre qui dit que des bonnes jobs à 30 $ de l’heure, c’est ça qu’il veut créer. Ben, il y en a plusieurs dans le public qui ne gagnent pas 30 $ de l’heure, donc on espère que les bottines vont suivre les babines dans la prochaine négociation. »

Les déclarations du premier ministre Legault sur les emplois payants ou sur le retard salarial de la fonction publique québécoise lors de la campagne électorale, combiné aux surplus budgétaires, placent les syndicats dans une position idéale… Reste à voir comment le premier ministre réagira à un tel argumentaire de la part des syndicats!

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *