Tribune Libre
18:01 11 novembre 2018

La mort de Landry vient-elle sonner le glas du PQ?

La mort de Landry vient-elle sonner le glas du PQ?

La mort de Bernard Landry a suscité de nombreux commentaires tous plus élogieux les uns que les autres, son combat incessant pour l’indépendance du Québec incarnant certes l’un des plus cités en exemple. À cet effet, il était remarquable de constater que la débâcle du PQ lors du scrutin du 1er octobre 2018, loin de l’avoir découragé, avait contribué à fouetter davantage son ardeur indépendantiste.

Fidèle partisan du PQ de la première heure, Bernard Landry aura porté le flambeau de l’accession du Québec à son indépendance jusqu’à son dernier souffle… Quel sort attend maintenant le PQ sans celui qui incarnait sa continuité, voire sa raison d’être?

Une question qui m’apparaît inévitable compte tenu de la grandeur de l’homme qui vient de nous quitter. Bernard Landry était intimement et profondément identifié au Parti québécois créé par son mentor, René Lévesque. Après le départ de Jacques Parizeau, celui de Bernard Landry laisse le PQ orphelin. Le dernier des grands au sein du PQ s’est éteint.

Dans un Québec où les jeunes sont envoûtés par la protection de l’environnement dans un contexte de mondialisation, comment le PQ peut-il les ouvrir aux bienfaits de l’accession du Québec à son statut de nation, cette nation qui était si chère à Bernard Landry? Sa mort vient-elle sonner le glas du PQ?

Bien malin celui ou celle qui peut répondre avec certitude à toutes ces interrogations sur lesquelles planent une kyrielle d’incertitudes!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *