Tribune Libre
16:32 13 avril 2018 | mise à jour le: 13 avril 2018 à 16:32 temps de lecture: 2 minutes

Les tentacules de l’islam

On ne compte plus les accommodements raisonnables consentis aux islamistes depuis des décennies par les gouvernements antérieurs, le dernier en liste suscitant un énième vif débat è l’Assemblée nationale.

Tribune libre.

(Illustration TC Media – Archives)

Je veux parler de cette étudiante en techniques policières, Sondos Lamrhari, qui a l’intention bien arrêtée de conserver son hijab lorsqu’elle sera reçue officiellement policière au Service de police de la ville de Montréal (SPVM), une intention qui va à l’encontre d’une des recommandations du Rapport Bouchard-Taylor eu égard à l’interdiction de porter des signes religieux pour les agents de la paix lorsqu’ils sont en fonction.

Or, avec la bénédiction du premier ministre Couillard et de la ministre de la Justice Stéphanie Vallée, Sondos sera accueillie dans le corps de police de la SPVM à la fin de ses études, compte tenu que la loi 62 sur la neutralité religieuse permet le port de signes religieux pour autant que le visage soit découvert.

À mes yeux, les tentacules de l’islam prennent des proportions démesurées. Jusqu’où ira cet envahissement littéralement inconciliable avec la laïcité de l’État? Toute sympathique que soit Sondos Lamrhari, elle devrait retirer son hijab lorsqu’elle deviendra policière…ou s’enrôler chez la GRC, là où le voile est permis.

Henri Marineau

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *