Tribune Libre
17:17 22 mai 2017 | mise à jour le: 22 mai 2017 à 17:17 temps de lecture: 2 minutes

QS, haro sur l’alliance avec le PQ

Sans grande surprise, les militants de Québec solidaire (QS) ont exprimé un « vote de méfiance » en rejetant une alliance avec le Parti québécois (PQ) en vue des élections de 2018. Aux dires de Manon Massé, le PQ « n’est plus ce véhicule rassembleur ». Et, d’ajouter la co-porte-parole de QS, « on ne peut pas bâtir le Québec en excluant du monde », faisant référence au projet de charte des valeurs du gouvernement Marois.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Aujourd’hui, les indépendantistes du Québec se retrouvent placés devant un PQ s’affichant comme un futur « bon gouvernement provincial » ayant relégué l’indépendance dans le placard jusqu’en 2022, et un parti prioritairement socialiste, soit QS, qui dit oui « à l’indépendance si nécessaire mais pas nécessairement l’indépendance » [dixit Amir Kadir].

En bref, seul le parti Option nationale (ON) a le courage de ses convictions sur la démarche immédiate du Québec vers son indépendance. Un parti qui recueille bon an mal an quelque 2 % des suffrages exprimés. Malgré ce faible taux d’adhésion, je demeure convaincu qu’un vote pour ON en est un pour l’indépendance du Québec… Aux indépendantistes d’en prendre bonne note et de contribuer à accroître le membership d’Option nationale!

Henri Marineau

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *