Tribune Libre
11:15 4 mai 2017 | mise à jour le: 4 mai 2017 à 11:15 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Violette sur la sellette

OPINION. Les tuiles n’en finissent plus de tomber sur la tête du Parti libéral du Québec (PLQ), la dernière en liste faisant référence à l’influence qu’aurait eue l’ex-responsable du financement du PLQ, Violette Trépanier, auprès du gouvernement Charest.

Les allégations tournent autour d’une série de courriels de 2007-2008 publiés par Québecor qui soulèvent de sérieuses questions sur des portions du témoignage que Mme Trépanier a livré à la commission Charbonneau en juin 2014, notamment quant à son influence sur des nominations effectuées par le gouvernement Charest.

Il n’en fallait pas davantage pour que l’opposition, notamment Jean-François Lisée, n’évoque la nécessité que Mme Trépanier fasse l’objet d’une enquête pour parjure, un motif d’accusation reliée au fait qu’elle a témoigné sous serment à la commission Charbonneau.

Plus le temps passe, plus le PLQ s’embourbe dans un système de corruption et de collusion qui lui colle à la peau sans qu’il puisse s’en défaire, une situation inconfortable, voire compromettante, qui place le parti de Philippe Couillard devant une crédibilité attaquée de toutes parts…bref, devant un cul-de-sac qui m’apparaît inévitable!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *