Tribune Libre
11:09 19 mai 2017 | mise à jour le: 19 mai 2017 à 11:09 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Le drapeau de la discorde

OPINION. Selon sa bonne vieille habitude, le premier ministre Philippe Couillard a emprunté la route des méandres pour justifier son refus de hisser le drapeau patriote au parlement, alléguant qu’il « a été, à un moment tragique de notre histoire, lié à la violence », faisant allusion à son usage par le Front de libération du Québec (FLQ) dans les années 1960-1970.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Et pourtant, il y a quelques années, Philippe Couillard a rappelé, dans un texte, que le Parti libéral avait comme origine le mouvement patriote et que son drapeau, un tricolore à bandes horizontales verte, blanche et rouge, était déjà un signe d’inclusion, puisqu’il symbolisait respectivement l’Irlande, la France et l’Angleterre. Or, aujourd’hui, le premier ministre soutient que cet étendard, qui unissait les partisans du gouvernement responsable en 1837-1838, a été « récupéré » par le mouvement indépendantiste « en lui donnant une vertu séparatiste ».

À mes yeux, Philippe Couillard s’écarte subtilement de la véritable symbolique des patriotes de 1837-1838 qui se sont battus corps et âme pour défendre les us et coutumes des Québécois contre les Anglais… Et, pour cette raison, il serait tout à fait approprié que le drapeau des patriotes flotte sur l’assemblée nationale en cette journée commémorative où nous soulignons leur apport inestimable à la survie de la nation française en territoire québécois.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *