Tribune Libre
10:52 10 mai 2017 | mise à jour le: 10 mai 2017 à 10:52 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Moins de garçons dans les universités

OPINION. Selon des chiffres publiés en 2014 par l’Institut de la statistique du Québec, environ 25 % des hommes de 25 à 34 ans ont un diplôme universitaire en poche, alors que chez les filles, la proportion est de 35 %. Un écart de 10 points de pourcentage, qui est semblable à la réalité du reste du Canada.  

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Aux dires de Sylvie Beauchamp, présidente sortante de l’Université du Québec (UQ), les universités québécoises ont fait le plein de jeunes femmes au cours des dernières décennies. « Il y a eu beaucoup de rattrapage pour les filles. Je pense que le prochain défi collectif qu’on a, c’est la réussite aussi des garçons ».

Quoique les raisons qui motivent cette désertion des garçons des campus universitaires soient très peu documentées, il m’apparaît que la réflexion à ce sujet devrait invectiver en amont du côté du phénomène du décrochage des garçons au primaire et au secondaire qui prend de plus en plus d’ampleur.

Bien que j’applaudisse à la montée du nombre d’inscriptions à l’université chez les filles, il appert qu’une sérieuse réflexion soit entreprise auprès des divers intervenants en éducation eu égard à cette carence inquiétante relative à la baisse des garçons qui choisissent les études universitaires… pour le plus grand bien d’un sain équilibre entre les deux sexes.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *