Tribune Libre
11:00 1 mai 2017 | mise à jour le: 1 mai 2017 à 11:00 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Le « tripotage » des notes

OPINION. La controverse suscitée par le « tripotage » des résultats inscrits aux bulletins des élèves dénote, à mon sens, un impair dangereux eu égard à la crédibilité de la politique du ministère de l’Éducation qui fixe la note de passage d’un élève à 60 % bien que, dans les faits, les notes de 58 % ou de 59 % sont portées à 60 % en vertu des règles du ministère.

Toutefois, là où le bât blesse avec le plus d’acuité, réside dans le fait que ces modifications de résultats sont consenties sans consultation auprès des enseignants concernés par les élèves qui « bénéficient d’un tel privilège ».

Or, à mes yeux, l’enseignant demeure le premier responsable de la note finale de ses élèves et, en ce sens, c’est à lui qu’appartient la décision d’accorder la note de passage à ses élèves, le cas échéant. Dans les faits, l’enseignant connaît le cheminement d’un élève au cours de l’année scolaire et est en mesure de déterminer si tel élève a fourni de efforts constants par rapport à un autre qui n’a fait preuve d’aucun effort.

En bref, il m’apparaît équitable d’encourager les efforts des élèves tout en m’opposant à un système qui incite au nivellement par le bas au profit d’élèves qui ne récoltent que ce qu’ils ont semé, à savoir un échec.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *