Tribune Libre
15:42 21 février 2017 | mise à jour le: 21 février 2017 à 15:42 temps de lecture: 1 minutes

Tribune libre: Le bâillon DQ

Le patron du syndicat des fonctionnaires municipaux, Jean Gagnon, se voit offrir par la chef de Démocratie Québec (DQ) une proposition dégradante et déboutante, sans égard à ses compétences, qui n’est en réalité qu’un enrôlement comme simple soldat portant le bâillon.

Bien sûr, Mme Guérette, cultive la fatuité sur des verbes lacérés, ne désire pas diluer le vote dans la course à la mairie de Québec. De ce fait, elle éloignerait et reléguerait M. Gagnon comme second violon pour ainsi conserver le «front» et profiter de l’éclairage médiatique pour elle seule. J’espère que M. Gagnon s’aperçoit du faible stratagème offert par DQ.

 

M. Gagnon, avec tout le panache et l’audace qu’on lui reconnaît, serait beaucoup plus à l’aise comme candidat à la mairie, un naturel pour lui. Plutôt qu’être muselé malicieusement, il ferait un meilleur chef à l’opposition et ainsi profiterait des coudées franches pour oeuvrer, ce à quoi il a droit. Donner sa notoriété politique serait pour M. Gagnon un geste irréparable et lui vaudrait une admission dans le cloître déquiste.

 

Michel Beaumont, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *