Tribune Libre
14:00 2 mars 2017 | mise à jour le: 2 mars 2017 à 14:00 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Anacolor, la délinquante

OPINION. Bien que le maire de Québec prétende que «la capacité de la Ville, c’est un tire-pois» dans la saga qui oppose l’usine de peinture Anacolor aux citoyens de Cap-Rouge, Démocratie Québec, par la voix de sa représentante, Anne Guérette, soutient pour sa part que Régis Labeaume a tous les outils en main pour agir dans ce dossier, un avis juridique soutenant que la Ville de Québec « aurait l’intérêt juridique requis pour déposer une demande en injonction » afin de faire cesser les épisodes d’odeurs de l’usine de peinture qui incommodent les citoyens de Cap-Rouge.

« Tire-pois » ou demande en injonction? Il serait peut-être temps que « tous » les intervenants s’assoient ensemble, y compris les dirigeants d’Anacolor, pour dénouer cette impasse qui écorche la qualité de vie de ce quartier résidentiel, voire sa sécurité, où, par surcroît, existe une école.

Haro sur les guerres de clocher sans fin et place aux solutions avant que des problèmes de santé publique aigus ne surgissent de cette saga aux allures de combat de coqs! 

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *