Tribune Libre
16:30 31 mars 2017 | mise à jour le: 31 mars 2017 à 16:30 Temps de lecture: 1 minutes

Bombardier dans la disgrâce

C’est sans équivoque que les citoyens condamnent l’attitude disgracieuse et complètement débranchée de la haute direction de Bombardier. Après avoir mené cette compagnie près de la faillite, ces directeurs suppliaient les gouvernements supérieurs de subventionner à coup de centaines de millions $ pour leur canard boiteux CSeries. 

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Pendant ce temps, Bombardier ne se gênait pas pour éliminer 14,500 postes dans le monde. Notez que les travailleurs d’usine devront, pour leur part, se battre pour des augmentations variant entre 1.5 et 2%.

Bien sûr, la haute direction de Bombardier se gardait bien d’annoncer que des augmentations disgracieuses de salaire à la hauteur de 48% étaient au menu après réception des subventions. Le contraire aurait été gênant, très gênant! On s’est plongé clairement les mains dans l’assiette au beurre jusqu’aux coudes! Qu’en sera-t-il maintenant de la confiance des citoyens envers Bombardier? Ce sera très froid sur un thermomètre. Oui, Bombardier baigne dans la disgrâce.

Michel Beaumont
Québec, Qc

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *