Tribune Libre
10:40 26 juin 2017 | mise à jour le: 26 juin 2017 à 10:40 temps de lecture: 2 minutes

Légalisation du pot : sommes-nous prêts?

À une époque où un débat de société a cours sur la légalisation de la marijuana, j’aimerais vous transporter à une autre époque pas si lointaine où j’ai eu à gérer, à titre de directeur d’école, le cas d’un élève de première secondaire qui avait été pris en flagrant délit de vente de marijuana à ses camarades à l’intérieur des murs de l’école, une offense qui, selon nos règlements, condamnait le coupable à l’exclusion.

Tribune libre.

(Photo TC Media – Archives)

Toutefois, au risque de subir les critiques du personnel enseignant, j’avais quand même pris la décision de tenter de récupérer le jeune délinquant en demandant la collaboration de sa mère que j’avais convoquée à mon bureau avec son fils un certain lundi matin.

Dans un premier temps, je demandai à la mère d’entrer seule dans mon bureau afin que je puisse lui faire part de mon intention. Puis, du tac au tac, elle me répondit qu’elle fumait du pote à la maison avec son garçon le vendredi soir plutôt que de le voir s’enivrer avec ses camarades.

Inutile de vous dire que mon projet s’est effondré comme un château de cartes. Les dés étaient jetés. Devant le manque évident de collaboration de la mère, je n’avais d’autre choix que d’appliquer le règlement et d’exclure le jeune de l’école.

Cette histoire s’est déroulée à la fin des années 1990. Je me demande quelle serait la version des faits si le même scénario se répétait aujourd’hui?

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *